Mi-PAREC au Service de l’Education à la Paix

Dans son programme de paix et réintégration, Mi-PAREC collabore avec plusieurs organisations dan la région pour soutenir le Great Lakes Peacbuilding Institute (GLPI). Le GLPI est une initiative du Mi-PAREC au Burundi, Conseil pour la Paix et la Réconciliation (COPARE) en RDC, Friends Peace House (FPH) au Rwanda et Comité Central Mennonite (MCC) en Amérique du Nord qui offre des cours intensifs en matière de l’édification de la paix aux artisans de la paix dans la région des Grands Lacs Africains.

Une participante pose une question au facilitateur pendant le cours l'Analyse des conflits dans la région des Grands Lacs

Une participante pose une question au facilitateur pendant le cours l’Analyse des conflits dans la région des Grands Lacs

La dixième session de GLPI vient de se tenir du 6 au 31 octobre au Centre Mi-PAREC de Gitega au Burundi.

Au totale 23 participants en provenance des trois pays de la sous région des Grands Lacs Africains à savoir : La République Démocratique du Congo, le Burundi et le Rwanda ont pris part à cette formation.

Quatre modules ont été dispensés. Il s’agit de : l’Analyse des conflits dans la région des Grands lacs ; les Cadres fondamentaux de l’édification de la paix ; la Guérison du traumatisme ainsi que la Paix et le développement.

Les deux premiers modules ont été facilité par le professeur Mulanda Jimmy JUMA, docteur en « Politics, Human Rights and Sustainability » de l’Université Scuola Superiore Sant’Anna d’Italie et titulaire d’une maitrise en Paixologie et la résolution de conflits de l’Université Kwa-Zulu Natal en Afrique du Sud.

Des membres du Comité de Paix de Mi-PAREC à Rohororo NGOZI partagent leurs témoignages de la réconciliation

Des membres du Comité de Paix de Mi-PAREC à Rohororo NGOZI partagent leurs témoignages de la réconciliation

Le module sur l’Analyse des conflits dans la région des Grands Lacs facilité du 6 au 10 octobre a comme objectif d’outiller les participants afin qu’ils deviennent capable de faire l’analyse approfondie des conflits et mieux comprendre leurs les causes et effets avant l’intervention pour contribuer à la restauration de la paix. A l’issue d’une semaine d’échanges, les participants ont compris que l’analyse d’un conflit exige de prendre le temps et l’énergie nécessaire afin diagnostiquer le problème. C’est seulement en respectant cette condition qu’ont aboutit à des solutions durables et efficaces.

Du 13 au 18 Octobre, sous la conduite du même facilitateur les participants ont examiné les différentes stratégies de la transformation des conflits et l’édification de la paix. Ce module a incluré aussi une visite d’échange avec le Comité de Paix de Ruhororo en Province NGOZI.

Le module sur la Guérison du traumatisme a été facilité par Madame Violette NYIRORUKUNDO, titulaire d’une maîtrise en Biblical Counselling de Nairobi International School of Theology (NIST). Au cours des échanges, les participants ont analysé les causes du traumatisme, les symptômes du traumatisme, ses conséquences et comment guérir des traumatismes.

Des lauréats et des invités aux cérémonies du 10e anniversaire de GLPI

Des lauréats et des invités aux cérémonies du 10e anniversaire de GLPI

Le quatrième et dernier module intitulé Paix et développement a été facilité du 27 au 31 octobre 2013 par Monsieur Athanase BAGORIKUNDA, diplômé d’ Etude Supérieures spécialisées en planification et Aménagement et Aménagement du territoire de l’Institut Panafricain pour le Développement en Afrique de l’ouest. Il est également titulaire des certificats de formation sur le Développement durable, la gestion des projets et l’intervention d’urgence obtenus au Kenya, Cameroun, Belgique et au Zimbabwe.

Toujours par une méthode participative, les participants ont aboutie à une définition commune du développement. Ils ont également compris la corrélation entre la paix et le développement.

En plus des modules apprises les participants, sous la houlette de la coordinatrice du GLPI, Mademoiselle Melody MUSSER, ont effectués des voyages d’étude à Bukavu en RDC, à Ruhororo dans la province de Ngozi, aux chutes de Mwishanga, Bujumbura en passant par le mémorial de Kibimba et le musée de Gitega ; pour palper du doigt les expériences des activités de transformation des conflits et consolidation de la paix.

Les lauréats de la dixième session du GLPI, enrichis par les nouvelles connaissances, promettent de se servir d’elles pour améliorer les activités d’édification de la paix dans le cadre de leur activités habituels. Le GLPI de 2014 a clôturé avec une célébration de dix ans de service pour l’édification de la paix dans la région des Grands Lacs en Afrique.

◊ Cet article a été écrit par Régine MARIAMU SAFI, Avocate au Barreau de Bukavu et Lauréate de GLPI de 2014

Cet article, publié dans Education à la paix, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s