FESTIVAL DE LA PAIX

Les jeunes affiliés aux différents partis politiques démontrent une image de leur cohésion sociale

Les jeunes affiliés aux différents partis politiques démontrent une image de leur cohésion sociale

En date du 29 juillet 2016, MIPAREC a organisé un Festival de la Paix en vue de célébrer le pas franchi dans la consolidation de la paix et la promotion de la cohésion sociale de la Commune Rugombo, Province Cibitoke. La commune de Rugombo, comme d’autres communes du pays, n’a pas été épargnée par la crise qui a secoué le Burundi, laissant derrière nombreux conflits liés surtout à la mauvaise gouvernance, l’ignorance, la discrimination, le concubinage, les divorces, les mariages précoces et illégaux, la mauvaise gestion des biens familiaux, la dermographie galopante, etc.
Pour pallier à cette situation, depuis septembre 2014, MIPAREC en partenariat avec ZOA Burundi, a exécuté un projet dénommé: Protracted Crisis ayant comme zone d’intervention 4 collines de la commune Rugombo en province de Cibitoke.Le projet etait composé de deux volets savoir le volet Sécurite Alimentaire et celui de Cohésion Socialequi etait sous la charge du MIPAREC.
Les activités menées étaient articulées sur les structures de gouvernance communautaires, lesquelles sont appelées à gérer au quotidien les conflits communautaires, les jeunes affiliés aux différents partis politiques qui sont souvent actifs dans des conflits sans oublier la participation effective des femmes au même titre que les hommes. Les conflits liés au divorces, mariages illégaux, limite de pâturage, à la mauvaise gestion des biens, le concubinage et au vol étaient des conflits majeurs que la communauté de notre zone d’intervention faisaient face. A côté de ces conflits, la mauvaise cohabitation entre les jeunes affiliés aux différents partis politiques était une menace à la paix si rien n’allait pas se réaliser en matière de gestion et de prévention.

Les participants au festival joue un jeux de role pour montre que tout le un chacun doit participer pour consolider la paix

Les participants au festival joue un jeux de rôle pour montre que tout le un chacun doit participer pour consolider la paix

Actuellement, cette situation a changé du jour au jour suite au changement d’attitude et de comportement des personnes formés et/ou sensibilisés par ces bénéficiaires de nos formations. 4 Comités de paix initiés et 4 réseaux des jeunes affiliés aux partis politiques sont fonctionnels et gèrent pacifiquement les conflits. Les jeunes qui se regardaient en chien de faïence sont devenus des amis engagés à trouver des solutions aux différends par voie pacifique et de chercher le développement ensemble.
Pour parvenir à cette cohabitation pacifique plusieurs activités et stratégies ont été utilisées. Il s’agit entre autre de :
– l’identification et le renforcement selon les besoins des ONGs/OBCs(les élus locaux, les notables, les forums des femmes, etc) œuvrant dans la cohésion sociale,

Un pont reliant deux villages réhabilité par MIPAREC

Un pont reliant deux villages réhabilité par MIPAREC

– Renforcement des capacités des structures autours des microprojets. Plusieurs micro projets ont été réalisés à savoir, la construction de 4 réservoirs d’ eau et des bornes fontaines, la constructions des maisons pour les vulnérables du village de Karurama, le réaménagement des pistes ruraux de Kagazi et Mparambo I ainsi que la construction de 4 Centre de Médiation Communautaires
– Former des structures de gouvernance communautaire sur l’analyse de conflits (les causes profondes relatifs à l’acceptation et collaboration et surtout en matière de protection.
– Echange d’expérience entre les structures communautaires de gouvernance locale de Buganda et Rugombo.

– Formation sur les droits humains, la résolution pacifique des conflits, la communication non violente, la gestion et prévention des rumeurs, le genre et la diversité, l’éducation citoyenne (le code électorale, lois communales, comportement/attitude adéquat pendant l’échéance électorale) à l’intention des jeunes affiliés aux différents partis politiques, les ex-combattants et les sans emploies.

– Participation des jeunes dans des tournois sportifs et culturels inter-collinaires.

– Echange d’expérience entre les jeunes leaders de Rugombo et Buganda.

C’ est dans ce cadre et Pour célébrer le pas franchi dans la consolidation de la paix que MIPAREC a organisé un festival de la paix qui a vu la participation des administratifs, les médias, les représentant de ZOA ainsi que différents groupes d’animation. Les témoignages émouvants ont été partagés par les bénéficiaires. Ces cérémonies ont été débuté par l’ ouverture des différentes infrastructures construites.

Les prix ont été discernés aux groupes d' animation

Les prix ont été discernés aux groupes d’ animation

Publicités
Cet article, publié dans Paix, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s