Programme d’accès aux services de base

En plus des activités liées à la promotion de la paix et la réconciliation, Mi-PAREC a octroyé des subventions en nature composées de chèvres sous forme de chaîne de solidarité, de semences etc. Les chaînes de solidarité, ont pour objectif  non seulement de promouvoir la cohésion sociale des membres des comités de paix mais aussi  de contribuer à la sécurité alimentaire des ménages bénéficiaires de ces chèvres en fournissant du fumier organique pour améliorer la productivité de leurs terres. Les chaînes de solidarité entre en droite ligne avec cet adage  « une paix sans pain est une épée. »

Ce programme est constitué de 2 volets :

  • Le volet des infrastructures communautaires comme :
    • Les écoles (Butamuheba, Nyarurambi, Nyakibingo, Gasongati, Kwibuka, Mirama, Kwisumo, etc.)
    • Les centres de santé (Kwibuka et CDV Kwisumo)
    • Le pont (Kwibuka)
    • Le centre de formation professionnelle (centre ville Gitega)
    • Les centres de dépistage volontaire qui permettent non seulement  le rapprochement des communautés mais aussi l’accès aux services de base. (CDV Kwibuka et Kwisumo)
    • les pistes et d’autres bâtiments communautaires
  • Chaînes de solidarité de chevres

    Des femmes guident leurs chèvres qui ont été élevés à travers les chaînes de solidarité

    Le volet diversification des moyens d’existence comprenant, la mobilisation et l’éducation à l’épargne, à la gestion des microprojets et de l’utilisation de microcrédits, les activités génératrices de revenus ; appui à la sécurité alimentaire comme l’agriculture et l’élevage (appui en intrant agricole, chaînes de solidarité de chèvres et de vache). Ici se rencontre le gros des activités réalisées par les membres du SHG. C’est la réintégration socio-économique.

Des projets courants et antérieurs dans ce programme comprennent :

Publicités